Parc et Jardins

Situé aux abords du Canal de Bourgogne et de l’Armançon, le château est bâti au cœur d’un vaste parc de 50 hectares. De magnifiques parterres, jardins à l’anglaise et à la française, petits chemins, pyramide, nombreux cours d’eau et un vaste étang doté d’un îlot avec une folie du XVIIIe siècle offrent un charme délicat à cet espace foisonnant de verdure et de vestiges du temps passé !
Des nouveautés sont en cours sur le parterre Ouest, une création de jardin avec fontaine, …

Découvrez l’ensemble avec le billet jumelé château & parc

Le jardin à la Française :
En 1684 lorsque le Marquis de Louvois acquit le château, il entreprit de lui donner le caractère d’une demeure “Grand Siècle”. Il ordonna la démolition des vestiges du mur médiéval, au nord-ouest de château, de façon à libérer l’espace pour de vastes communs disposés autour de deux cours.
Pour égaler les grands édifices de l’époque, Louvois commanda à Le Nôtre d’entourer le château d’un vaste jardin à la française ouvert sur le paysage. Avec ses magnifiques parterres, ses pelouses, ses fontaines et ses statues, Louvois tentait de faire d’Ancy-le-Franc son Versailles particulier.

Le jardin à l’Anglaise :
En 1759 le descendant du Marquis de Louvois, le Marquis de Courtanvaux, transforma les jardins en un parc à l’anglaise. Il fit creuser un lac artificiel au sud du bâtiment, avec un îlot très romantique sur lequel il fit édifier un pavillon, fabrique octogonale destinée à abriter ses idylliques loisirs.
Ce pavillon, nommé « la folie », est un élégant témoignage de cette période. Il était l’endroit préféré des propriétaires au XVIIIème, endroit duquel on aimait tirer les feux d’artifices.

Un nouveau jardin est actuellement en cours d’aménagement sur le parterre Ouest (travaux débutés en 2016)
Cette création, inspirée d’anciens plans (XVIIIème) est composée d’un parterre central doté d’une ancienne fontaine, entièrement restaurée et remise en eau, son bassin de pierre créé à neuf, allées en pelouse rayonnantes, parterres de pelouses et plantations.

Le public pourra découvrir ce jardin dans toute sa splendeur au cours de l’été 2017