Histoire

Représentatif de l’art de vivre de la Renaissance, le Château d’Ancy-le-Franc est, de part une composition profondément originale dans sa simplicité, sans exemple en Italie comme en France.

Héritier des terres d’Ancy-le-Franc au décès de sa mère, Anne de Husson, Comtesse de Tonnerre, Antoine III de Clermont décida d’y faire construire un château sur un terrain vierge qui permettait la réalisation exemplaire de ses goûts, sans le souci de s’accommoder d’une construction plus ancienne.

C’est donc de la rencontre, à la cour de François Ier, de ce grand Seigneur, Lieutenant Général du Dauphiné, Grand Maître des Eaux et Forêts et de surcroit beau-frère de Diane de Poitiers, avec un architecte transalpin de renom Sébastiano SERLIO qu’est né le Château Ancy-le-Franc.

Commencé en 1542, la construction fut probablement achevée en 1550. La régularité parfaite préside à l’organisation des volumes et des façades. Quatre corps de logis dessinent un carré parfait flanqué aux angles de pavillons quadrangulaires.

L’intérieur renferme une série remarquable de peintures murales (sur enduit). Outre le château, le domaine comprend de vastes écuries, une ferme sur cour, diverses constructions dont la ” FOLIE ” réalisée en 1761 et située au milieu de l’étang, côté Sud.

Propriété des Clermont-Tonnerre jusqu’en 1683, le château devient à cette date propriété du François-Michel Le Tellier, Marquis de Louvois, célèbre Ministre de Louis XIV. Ses héritiers seront contraints de s’en séparer en 1844, au profit de Gaspard-Louis-Aimé de Clermont-Tonnerre, descendant d’Antoine III de Clermont. Après avoir appartenu aux princes de Mérode puis à divers propriétaires, le château est aujourd’hui la propriété de la société Paris Investir SAS dont l’esprit est d’en assurer la complète restauration.