Parc et Jardins

La Métamorphose des jardins d’Ancy le Franc ….Situé aux abords du Canal de Bourgogne et de l’Armançon, le château est bâti au cœur d’un vaste parc de 50 hectares, l’un des plus grands parcs de château de la région. De magnifiques parterres, jardins à l’anglaise et à la française, petits chemins, pyramide, nombreux cours d’eau et un vaste étang doté d’un îlot avec une folie (XVIIIe) offrent un charme délicat à cet espace foisonnant de verdure et de vestiges du temps passé.
chateau d'Ancy le Franc parc jardin exposition visites bourgogne
2 nouveaux jardins ont récemment vu le jour, les parterres Est et Ouest, créations spectaculaires avec fontaine, bassin, parterres de fleurs, allées, et plantations par milliers.

La création du parterre Est, suivie par TF1 pendant sa réalisation, pour son caractère original et spectaculaire : 4 tableaux provenant d’un décor (XVIIe) du château, agrandis plus de 100 fois,  ont  pris racines dans le jardin
Ces deux nouveaux pôles de verdure et de fleurs invitent les visiteurs à la promenade et la découverte de 2 jardins extraordinaires, l’un très romantique, l’autre d’une élégance dans l’esprit et la tradition « à la française » et pourtant totalement contemporain…
Découvrez l’ensemble avec le billet jumelé château & parc
Notez les Rendez-vous aux Jardins les 2 et 3 juin prochains – le dimanche  3 juin 14h-17h rencontre avec l’architecte des 2 parterres, Laure Quoniam. Billet unique les 2 jours à 7 € château, parc & jardins (non guidée/hors groupes privés)

Le jardin à la Française :
En 1684 lorsque le Marquis de Louvois acquit le château, il entreprit de lui donner le caractère d’une demeure “Grand Siècle”. Il ordonna la démolition des vestiges du mur médiéval, au nord-ouest de château, de façon à libérer l’espace pour de vastes communs disposés autour de deux cours.
Pour égaler les grands édifices de l’époque, Louvois commanda à Le Nôtre d’entourer le château d’un vaste jardin à la française ouvert sur le paysage. Avec ses magnifiques parterres, ses pelouses, ses fontaines et ses statues, Louvois tentait de faire d’Ancy-le-Franc son Versailles particulier.

Le jardin à l’Anglaise :
En 1759 le descendant du Marquis de Louvois, le Marquis de Courtanvaux, transforma les jardins en un parc à l’anglaise. Il fit creuser un lac artificiel au sud du bâtiment, avec un îlot très romantique sur lequel il fit édifier un pavillon, fabrique octogonale destinée à abriter ses idylliques loisirs.
Ce pavillon, nommé « la folie », est un élégant témoignage de cette période. Il était l’endroit préféré des propriétaires au XVIIIème, endroit duquel on aimait tirer les feux d’artifices.

Sur le parterre Ouest (travaux réalisé 2015-2016), cette création, inspirée d’anciens plans (XVIIIème) est composée d’un parterre rond central doté d’une ancienne fontaine, entièrement restaurée et remise en eau, son bassin de pierre créé à neuf, allées en pelouse rayonnantes, parterres de pelouses bordés de rosiers par milliers. Le public a pu découvrir ce jardin dans toute sa splendeur pour la première fois l’été 2017.

Sur le parterre Est une nouvelle création de jardin a progressé de façon spectaculaire, les travaux réalisés d’avril à novembre 2017.
Ce parterre littéralement métamorphosé, d’une ampleur et originalité rare, sur une surface plus de 10 000 m2, laissée en pelouse depuis des siècles, projet inspiré d’un décor (XVIIe) provenant d’une chambre du château (la chambre des Fleurs).
4 tableaux de fleurs,  sont reproduits et transposés de manière monumentale dans ce parterre. Quatre panneaux représentant deux roses, une tulipe et une anémone se détachent d’un fond de pierres blanches (quartz),  encadrés d’une rangée végétale de fusains [euonymus japonicus]. Des œillets et pétunias constituent les pétales des 4 fleurs géantes, des plants verts pour les tiges et feuilles.
Chaque tableau séparé et entouré d’allées bordées de milliers de plantations, avec au fond de la perspective un majestueux bassin et son grand jet d’eau.

*décor XVIIe, 1étage du Château d’Ancy le Franc

Dans le cadre de la réalisation originale sur le parterre Est, l’évolution du projet a été suivie par TF1 pour un grand reportage [diffusion novembre 2017]